Garder son sang-froid
dans un nouveau poste grâce à une bonne intégration.

Que vous soyez ou non convaincu(e) de vos capacités et que vous ayez ou non beaucoup d’expérience, les premiers jours à un nouveau poste sont toujours éprouvants. Un nouveau travail représente non seulement un nouveau défi, mais aussi et surtout un changement. La nouveauté n’est pas toujours agréable, au départ. Si les premiers doutes s’installent après quelques jours, gardez à l’esprit ce qui suit.

Vous avez été embauché(e) pour une bonne raison : votre employeur croit en vous. Vous avez sans doute passé un long processus de sélection et vous vous êtes distingué(e) parmi bon nombre d’autres candidats avant d’avoir finalement été sélectionné(e) pour le poste.

Vous ressentez donc directement une pression accrue pour maintenir la bonne image que l’on a de vous. Plutôt que de vous laisser intimider, vous devriez plutôt vous rappeler que vous avez déjà gagné la confiance de votre employeur. Vous n’avez donc absolument aucune raison de croire que vous n’êtes pas à la hauteur de votre poste.

Votre chef est derrière vous

La personne qui vous a embauché(e) a tout intérêt à ce que vous réussissiez. En effet, elle souhaite que vous veniez confirmer les espoirs qu’elle a placés en vous. Par conséquent, votre chef est la plupart du temps aussi nerveux que vous. Et pour cause ; il a fait preuve de sa capacité à détecter des talents. Considérez votre chef comme un allié qui ne souhaite que le meilleur pour vous.

Le changement vous fait progresser

Le fait de vous remémorer les moments où vous avez dû gérer des tournants dans votre vie vous aide à garder votre sang-froid. Et un nouveau poste correspond à un véritable tournant. Dans le cas d’un nouvel emploi, le fait de se souvenir d’expériences positives passées est un bon moyen de se rappeler à quel point l’on est résistant.

Rassurez-vous en notant quelques exemples de situations où vous avez fait face à des changements et où vous avez su les gérer. Rappelez-vous la raison pour laquelle vous avez quitté votre emploi précédent. Cela sert toujours. Vous avez opté pour le changement en choisissant de faire avancer votre carrière et d’exploiter votre potentiel. Ne regardez pas en arrière !

Établissez un plan et faites preuve de patience

Le fait d’avoir un objectif et une stratégie à long terme vous aide à conserver une vue d’ensemble. Ainsi, définissez des objectifs et réfléchissez à des mesures vous permettant d’avancer. Formulez-les de la façon la plus concrète possible. Cela vous donnera une meilleure impression de contrôle de votre avenir, mais cela modifiera également votre vision de vos incertitudes temporaires initiales concernant votre nouveau poste.

Partez du principe que les premiers temps dans une nouvelle fonction sont toujours empreints d’anxiété. Après tout, tout est nouveau pour vous. Restez concentré(e), optimiste et productif(ve). Vous vous habituerez rapidement à votre nouveau rôle et vous serez bientôt beaucoup plus satisfait(e).

Nouez des contacts

Sur un nouveau lieu de travail, il peut être tentant de se recroqueviller dans sa coquille, mais le repli sur soi n’est pas la solution. Même si vous êtes plutôt réservé(e), il est très important de nouer des contacts avec la direction et avec vos nouveaux collègues.

Demandez de l’aide, même si ce n’est que pour obtenir des conseils au sujet de la salle de fitness la plus proche ou des recommandations pour une bonne adresse pour la pause déjeuner. Plus vous découvrirez votre environnement, ferez connaissance avec vos collègues et maîtriserez les processus rapidement, plus vous serez détendu(e) dans votre nouvelle fonction.

Une dernière chose

Dites-vous simplement que tout le monde a connu un « premier jour » au travail. Le fait d’être tendu et excité est tout à fait normal. La plupart du temps, le changement est désagréable, au départ. Pendant votre période d’essai, nous vous recommandons de faire de votre mieux en positivant et en redoublant d’efforts. Si vous n’êtes toujours pas à l’aise au bout de six mois, demandez un entretien à votre supérieur. Ce dernier pourra probablement vous prodiguer quelques conseils.