Contacter
Vous êtes ici:

Votre entretien d’embauche
s’est-il bien ou mal passé?

Les entretiens d’embauche sont une expérience éprouvante pour les nerfs. Vous devez faire bonne impression, bien répondre aux questions et essayer de vous vendre comme le meilleur candidat pour ce poste. Dans cette situation de stress, n’oubliez pas que vous devriez, vous aussi, passer au crible l’entreprise dans laquelle vous vous présentez. En effet, l’entreprise devrait également postuler auprès de vous. Soyez donc particulièrement attentif aux signes avant-coureurs pendant l’entretien et interprétez correctement les différents signes.

Votre intuition vous indique assez rapidement si l’entretien s’est bien ou mal passé. Mais il existe aussi quelques indices clairement perceptibles qui vous indiquent directement dans quelle situation vous vous trouvez. Il vous suffit d’observer attentivement vos interlocuteurs et de percevoir les nuances.

Oui, c’est le poste que vous voulez absolument avoir. Mais ne mettez pas de côté les signes négatifs évidents. Si vous vous sentez déjà mal à l’aise lors de l’entretien, si vous sentez une atmosphère froide ou si l’entreprise répond de manière plutôt évasive à vos questions, vous devez prendre en compte ces signes et relancer votre recherche de l’emploi de vos rêves.

Entretien d’embauche: interprétez correctement les signes

L’entretien d’embauche est votre chance de faire bonne impression sur votre futur employeur et de vous présenter comme le meilleur candidat pour le poste.

Les signes suivants indiquent que l’entretien ne se passe pas bien - et que vous devriez vous réorienter:

Si vous remarquez l’un de ces signes avant-coureurs, essayez de renverser la situation. Gardez votre énergie, restez positif et soyez aussi engageant que possible.

1. Vos interlocuteurs ne sont pas ceux qu’ils devraient être.

Au lieu de rencontrer le responsable de l’équipe, vous vous retrouvez en face d’un simple collaborateur ou même d’un stagiaire? L’appréciation n’est pas la même. Il se peut que que l’on n’ait pas réussi à annuler l’entretien ou à reporter le rendez-vous à temps. Ou alors, apparemment, il ne semble pas si important de vous rencontrer.

Montrez tout de même votre motivation et demandez pourquoi la composition des personnes participant à l’entretien a changé (par exemple en cas de maladie) et s’il est encore possible de faire connaissance ultérieurement.

2. Les interlocuteurs se moquent de leurs clients et de leur propre personnel.

En tant que candidat, vous êtes certainement très mal à l’aise lorsqu’on se moque de vos anciens collègues ou de l’entreprise concurrente en votre présence, n’est-ce pas? Mais qu’est-ce qui se cache derrière tout cela? Essayez de comprendre pourquoi vos interlocuteurs ont de tels propos.

Se pourrait-il que la concurrence devance largement votre employeur potentiel et que la course au rattrapage soit restée infructueuse jusqu’à présent? Ou peut-être l’entreprise perd-elle des collaborateurs et collaboratrices au profit de ce concurrent car les conditions de travail y sont meilleures ou que la rémunération y est plus intéressante? Écoutez attentivement pendant l’entretien et soyez attentif à ce genre d’indications. Renseignez-vous par la suite sur les entreprises concurrentes, leurs offres et leur culture. Elles se rapprocheront peut-être un peu plus de votre conception de l’entreprise idéale.

Et si vos interlocuteurs se moquent de vos prédécesseurs, vous devriez vous montrer sceptique. Selon toute vraisemblance, la coopération était loin d’être optimale et l’ambiance de travail était mauvaise. Dans de tels cas, vous ne pouvez jamais être sûr de ce qui sera dit à votre insu à l’avenir.

3. Les participants semblent s’ennuyer ou se désintéresser de la situation.

Vous êtes sur le point de présenter en détail votre parcours, vos compétences et vos qualifications et vous avez imaginé pour cela un storytelling captivant? Malheureusement, vos interlocuteurs ne sont pas tout à fait dans le coup, semblent désintéressés et ennuyés, regardent constamment leur téléphone portable ou leur montre?

Il est probable qu’il était déjà clair, avant votre entretien, que vous n’obtiendriez pas le poste. Mais il peut également s’agir d’un test de résistance au stress. Restez calme et continuez à agir comme vous l’avez décidé. Il se peut que la situation évolue, et si le silence s’installe dans la salle, profitez-en pour exprimer vos sentiments et demander quels sont les points qui restent à relever.

4. Vos interlocuteurs ne peuvent pas vous proposer de perspectives d’évolution.

Changer d’emploi, c’est souvent aussi avoir de nouvelles perspectives et donner un nouvel élan à sa carrière. Demandez, dès l’entretien d’embauche, s’il existe des possibilités de formation et des perspectives d’évolution. Cela a du sens même si vous n’avez pas encore de réelles ambitions de formation à ce moment-là. En effet, en répondant à cette question, vous obtiendrez automatiquement un aperçu intéressant de l’entreprise.

Est-ce que vous aurez des réponses standard ou le sujet sera-t-il détourné? Lors d’un entretien d’embauche, le fait que votre futur employeur passe sous silence le thème de la «formation continue» et est incapable d’esquisser clairement un parcours de carrière type dans son entreprise, est un mauvais signe. En effet, vous ne pouvez pas estimer comment et dans quelle direction vous allez évoluer dans cette entreprise.

Si vous avez un projet concret, vous aurez besoin du soutien de votre employeur. Déterminez si un avenir commun est possible.

5. L’équipe n’est pas mentionnée une seule fois

Votre travail peut être passionnant, mais sans l’équipe adéquate, même le métier de vos rêves peut vite devenir un fardeau. Une équipe avec un état d’esprit positif est essentielle pour un poste idéal, en particulier si vous devez la diriger sur le plan technique ou disciplinaire.

Si l’équipe ne joue aucun rôle pendant votre entretien, cela peut expliquer pourquoi vous avez un mauvais pressentiment après l’entretien. Il est possible que l’entreprise soit composée de personnes qui font cavalier seul et qui se concentrent uniquement sur leurs propres avantages.

6. Votre interlocuteur n’est pas en mesure de vous expliquer pourquoi il aime travailler pour l’entreprise.

Lorsque vous êtes convaincu d’une chose, il devient facile d’en parler, n’est-ce pas? C’est du moins ce que devraient ressentir les recruteurs lorsqu’ils vous demandent pourquoi vous aimez travailler dans leur entreprise.

Si la réponse ne vient pas spontanément et que vous n’obtenez qu’un sourire fatigué, méfiez-vous. Les collaborateurs actuels devraient plutôt avoir les yeux qui brillent pour vous convaincre de travailler précisément pour l’employeur de vos rêves.

7. Personne dans cette entreprise ne semble vraiment être content de son travail.

Il n’est pas toujours facile d’interpréter correctement tous les signes lors d’un entretien d’embauche, surtout si vous ne saisissez que de brefs instants. C’est le cas, par exemple, lorsque vous attendez dans l’entrée avant votre entretien et que vous pouvez observer l’activité quotidienne.

Quelle est l’humeur des collaborateurs et des collaboratrices? Vous remarquent-ils et vous saluent-ils amicalement? S’il règne un silence pesant, c’est déjà un mauvais signe dont vous devriez tenir compte dans votre décision d’embauche.

8. Votre interlocuteur ne répond pas à vos questions.

Parfois, le mauvais pressentiment ne vient qu’après l’entretien. Vous êtes probablement en train de repasser mentalement l’entretien et vous vous rendez compte: pas une seule de vos questions n’a reçu de réponse détaillée. Ou pire encore: vos interlocuteurs ont activement évité vos questions. A-t-on essayé de cacher quelque chose? L’esquive n’est jamais un bon signe lors d’un entretien d’embauche et fait probablement partie ensuite du quotidien au travail.

9. Votre interlocuteur vous laisse dans le flou.

Tenir bon, ne pas s’engager, chercher des excuses: ce qui peut être courant dans certains domaines de la vie privée ne devrait pas l’être pour votre avenir professionnel. Le manque de clarté concernant vos tâches ou vos objectifs est définitivement un mauvais signe lors de l’entretien. C’est particulièrement le cas si le descriptif de poste détaillé lors de l’entretien varie trop fortement de celui de l’offre d’emploi. Si, pour finir, vous ne disposez pas d’informations sur le salaire ou les avantages sociaux, vous devez tirer la sonnette d’alarme. Il est préférable de prendre ses jambes à son cou et de chercher une autre alternative professionnelle.

10. L’entretien a été nettement plus court que prévu.

Une heure et demie à deux heures étaient prévues mais après 20 minutes, l’entretien était déjà terminé? Il n’est pas étonnant que vous vous sentiez mal après l’entretien. Il est probable que quelque chose se soit mal passé.

Pratiquez l’auto-critique. Étiez-vous bien préparé? Le poste correspondait-il vraiment à votre profil ou êtes-vous arrivé trop tard? L’alchimie était-elle bonne? Souvent, avec un peu de recul, vous pouvez en tirer de précieux enseignements.

 

Analysez votre entretien d’embauche au calme

Après l’entretien, vous aurez certainement tout le temps d’interpréter correctement tous les signes. Analysez donc calmement chacun de vos interlocuteurs et souvenez-vous de la manière dont les uns et les autres se sont comportés pendant l’entretien. Écoutez votre intuition lorsque vous évaluez si l’entretien s’est bien ou mal passé.

Rappelez-vous et construisez une image claire de ce à quoi pourrait ressembler le travail au quotidien dans l’entreprise (supposée) de vos rêves et si l’offre d’emploi est toujours aussi séduisante qu’au début. Avez-vous pu aborder ouvertement toutes vos questions sur la carrière et le développement, l’intégration, le salaire et la culture d’entreprise?

Même si l’entretien s’est mal passé, essayez d’en tirer quelque chose de positif. Vous avez certainement appris à bien vous présenter et à être encore plus clair sur la manière dont votre futur employeur devrait se positionner. Restez sûr de vous et n’oubliez jamais que vous possédez des compétences précieuses qui seraient très utiles pour une entreprise. Posez sans crainte les bonnes questions et restez attentif pendant votre entretien d’embauche. Cela vous permettra de déterminer si l’entreprise et le poste vous correspondent vraiment.

Conseils pour l’entretien d’embauche

Lors de votre entretien d’embauche, montrez que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise et que vous êtes précisément la personne qu’il faut pour le poste concerné.

Les questions à ne pas poser

Poser les bonnes questions lors d’un entretien d’embauche peut s’avérer décisif pour votre réussite (ou votre échec). Découvrez les questions qui vous mèneront à l’échec!

Tirez le maximum de vous-même

L’entretien d’embauche s’est bien passé et vous devez maintenant négocier votre salaire? Nous vous aidons à adopter la bonne attitude.

Suivez-nous sur les médias sociaux: Suivez-nous sur les médias sociaux: